LIVRAISON OFFERTE 
​​vers F​R. Métrop. ​

La grossesse, c'est pas mon truc

Humeur - Grossesse


​Il y a un peu moins de 3 semaines, le 16 mai : cela a fait 1an que j'ai "pondu" ma belette.
Je n'en n'ai pas dormi de la nuit. Me retraçant chaque instant de ces heures euphoriques que fut mon accouchement de rêve...

Depuis le temps que je veux raconter tout ça, mais que je n'ai pas le temps. Que je commence mais ne termine pas...
Durant ces 9 mois, j'ai pu lire que de chouettes choses au sujet de la grossesse, les mamans sont supers mégas heureuses, se sentent belles, en forme... Ouais, sauf moi (et surement beaucoup d'autres)

Je n'ai pas réussi à profiter de ces 9 mois, je me sentais trop mal, trop grosse, trop lourde, trop chiante, trop "pleine". Alors que j'ai quand même eu un sacré privilège, je me plaignais d'être enceinte ! C'est honteux pour celles qui n'y arrivent pas je sais, mais la grossesse et moi on n'est pas copines.

Au début je voulais un ventre toujours plus rond, pour le montrer au monde entier, mais une fois qu'il a eu une forme convenable et que je pouvais être enfin fière de cette rondeur, je ne supportais plus qu'on me parle sans arrêt de lui et encore moins qu'on me le tripote...

Bien sur, cela n'avait rien à voir avec ce qui se cachait à l'intérieur. Je pensais sans arrêt à cette petite chose qui grandissait en moi, et m'impatientais tout le temps de retrouver mon gynéco pour être sure que tout allait pour le mieux.

Tout ça pour la bonne cause :)
A bientôt pour la partie accouchement !!!
Une partie de rigolade, les doigts dans le nez ! Ou presque !

Les instants magiques

- Tremper un bâtonnet dans mon pipi et découvrir que j'étais enceinte
- Annoncer la nouvelle au futur Papa qui ne s'y attendait pas du tout (depuis le temps que je lui disais ne pas en vouloir)
- Apprendre que c'était une fille : Oh joie !! pour nous 2. Bon, on aurait fait avec si ça avait été un petit gars ;) Mais quand même.
- La sentir bouger et surtout en être sure, les premières fois c'est pas évident. La caresser à travers cet énorme cloison et la sentir me répondre c'était plus que fabuleux
- La voir bouger. C'est parfois flippant !
- Perdre les eaux, devenir istérique de joie et se dire que la rencontre est très proche
- Pousser et enfin se sentir "libérée, délivrée..." Je n'aurai jamais cru qu'on se sente aussi bien après avoir expulsée une ci petite chose.
- L'avoir dans mes bras pour la première fois
- La ramener à la maison et continuer cette nouvelle vie

Les trucs tout pourris

Je sais bien qu'en soit ce n'est rien de dramatique, je n'ai pas vraiment eu de complication et je sais que j'aurai du me sentir épanouie malgré ça, mais je n'ai pas pu apprécier cette grossesse à sa juste valeur !

Au bout de 2 semaines, les symptômes sont apparus... mais je pensais que c'était (encore ce mois ci) du à l'arrêt de la pilule 2 mois auparavant.

- Tiraillements dans le bas ventre : La puce à l'oreille
- Seins : Je n'ai jamais eu des obus pareils. Mais hors de question de se les faire tripoter DOULEURS !!! Vade Retro Satanas !
- Nausées : La gerboulade qui m'a fait perdre 6kg en 3 mois. Je ne mangeais plus que des fruits qui finalement ressortaient presque aussitôt. Je ne m'en faisais pas pour bébé, j'avais pas mal de réserves ! J'ai pu profiter des repas de fin d'année :) tout s'est stoppé un mois avant, Merci Papa Noël
- Odeurs : J'ai senti les pires odeurs au monde, même pas perceptibles par un chien !
- Gingivite : Mon dentiste m'a refourgué une brosse à dents d'enfant tellement il croyait que je me déchaussais les dents avec la mienne.
- Remontées acides : J'avais l'impression de me retrouver avec la bouche de notre cher président, jour et nuit, MIAM ! Quand la sage femme s'est enfin résolue à me prescrire autre chose que du gaviscon, j'ai soufflé un peu.
- Hoquet de bébé : J'ai commencé à sentir des petites choses bizarres dans le ventre, j'ai compris plus tard que c'était "minus" qui hoquetait, plus ça avançait dans les mois plus c'était insupportable (jour et nuit)
- Hoquet de maman : Non-stop ! Au moins toute les 10 minutes, jour et nuit également. Je n'en dormais plus.
- De l'eau, de l'eau, de l'eau : Se taper 1.5L d'eau part nuit alors qu'habituellement tu t'hydrates comme un chameau.
- Sciatique : Merveilleux quand tu te lèves 10 fois par nuit pour aller pisser parce que juste avant tu t'es bu la bouteille à toi seule.
- Rétention d'eau : Habituellement je chausse du 38, en quelques mois, je chaussais du 42 ! Trop génial, je suis passée au rayon homme !
- Démangeaisons au ventre : Je n'ai pas badigeonné mon corps de crème et pourtant, même si mon ventre me démangeait énormément, je n'ai pas eu une seule vergeture... jusqu'à ce que j'accouche et que j'en vois apparaitre 2-3 minuscules.OUF !
- Inactivité : Plus trop le droit de bouger au bout du 6ème mois. La sage m'a demandé de faire attention. Ce que j'ai fait, tout le monde était à mes petits soins, mais moi je ne voulais pas m'encrouter. Avant son WARNING, j'ai pu peindre la chambre de bébé, aider à monter les meubles, la décorer, heureusement !
- Insomnies : Ah ! Les fabuleuses nuits ou elle ne cessait de taper alors que moi je voulais bien essayer de ronfler...
- Crampes : Quelle est cette douleur insupportable qui s'exprime au moment ou tu commences à ronfler ???
- Alcool : Interdiction ! Non pas que je boive des verres, mais un petit verre de Ruinard en passant... (j'ai quand même eu droit à 2-3 coupes durant ces 9 longs mois).
- Repas : Faire attention à certains aliments quand tous les mois tu appréhendes les prises de sang de la toxo.