LIVRAISON OFFERTE 
​​vers F​R. Métrop. ​

Comment j'ai réussi ma campagne de crowdfunding


Hello à tous !

Je suis vraiment ravie d'écrire cet article, vu le temps que j'ai passé à fouiner sur le net à la recherche d'infos sur le crowdfunding avant de débuter ma campagne... J'aurai tant aimé qu'on me dise "attends, je t'écris un article, je vais t'expliquer comment j'ai fait !" à moi aussi. Mais je suis contente de vous rapporter mon expérience, si cela peut vous aider.


Pour ceux qui atterrissent ici sans me connaitre, je suis Vanessa, 30ans (très bientôt), j'habite près d'Agen (entre Toulouse et Bordeaux) et je suis créatrice de Wawilak, une marque de bijoux colorés en micro macramé.
Après 10 ans de couture (prèt à porter et accesoires feminins), j'ai voulu me reconvertir professionnellement, tout en restant dans la création. J'avais investi quelques euros dans ma première activité, et j'avais, pour ce nouveau projet, une folle envie de tenter le crowdfunding. En novembre 2017, j'atteignais mon but !


​Païco
, créatrice de SANZA, des créations textiles métissées et colorées, s'est jointe à moi pour vous éclairer. C'est dans un tout autre contexte que le mien et un peu plus épaulée, qu'elle a lancé sa campagne, alors un article lui sera entièrement dédié, car nous ne sommes pas du tout avares de conseils, et cela aurait été encore plus long à lire. Il sera bientôt en ligne.



​Comment as tu défini le montant dont tu avais besoin ?

J'avais principalement besoin de fonds pour la matière première car je ne pouvais me permettre d'acheter en quantité. J'ai cherché les fournisseurs les plus avantageux (tout en privilégiant la qualité), rempli des paniers pour chacun en faisant bien attention aux frais de port. Au fur et à mesure, je faisais du tri.  Prenez ce dont vous avez besoin, pas en vous disant "oh oui, ça j'en ferais bien quelque chose". Pensez vos futures créations en amont pour ne pas vous éparpiller.


J'avais enfin un prix approximatif concernant ma matière première, alors j'ai pu ajouter le reste :

  • CONTREPARTIES. (Création et envoi). Il faut avant tout définir les contreparties que vous souhaitez envoyer. Je vous explique plus bas comment j'ai calculé.

  • PACKAGING. Je voulais acheter des boites en carton, des cartes de visite, des cartes postale, papier de soie. Après remplissage de paniers sur divers sites, j'ai déchanté, mais j'ai ajouté ces totaux au reste.

  • PUBLICITE. J'ai choisi de tenter l'expérience en rémunérant Facebook durant 2 semaines. J'avais pu estimer les frais sur leur page concernant les promotions. Inutile que je vous en parle plus, cela ne m'a rien apporté, mais cela dit, le plus gros du passage se faisait quand même grace à Facebook à 63%. Je n'ai surement pas su m'y prendre.

  • FRAIS ULULE. Ils sont de 8% sur le montant récolté.

En faisant la somme de tout cela... j'ai pu définir le montant dont j'avais besoin.

​Objectif atteint 1 jour avant la fin et dépassé le dernier jour

Dois je attendre d'avoir plus de Fans pour lancer ma campagne ?


Ceux qui ont vu ma page Facebook avant d'atterrir ici et se disent "Mais c'est normal qu'elle ait réussi, elle a plus de 2 000 fans sur sa page !!!" !!
Promis juré, ma page dort depuis des années et pour la collecte elle ne m'a pas servi à grand chose.
Ce sont toujours les mêmes qui voient, partagent, like(nt) et laissent des commentaires, car les pages sont devenues invisibles. En fait, j'espère juste qu'un jour, les pages de créateurs, auront de nouveau de vrais échanges comme il y a quelques années de cela. J'espère tellement que j'ai décidé d'y remettre des photos !!! Hourra !
Donc, non, vous n'avez pas besoin d'avoir beaucoup de fans sur facebook pour pouvoir lancer votre campagne ;)

Comment as tu fait pour calculer les contreparties ?


Dans un premier temps, j'ai réfléchi à ce que je souhaitais "offrir". J'ai fait des tas de listes de contreparties dans un ordre de prix croissant. Et pour chacune, j'ai calculé leur coût à l'unité
En incluant les frais de port, sans oublier les emballages, les cartes de visite... Tout ce qui fait le paquet. 
Et bien sur le prix de la contrepartie, la matière première, ainsi que la main d'oeuvre.
Il vaut mieux s'approcher au max du plus juste.

Est ce que c'était uniquement des gens que tu connaissais (famille, amis) qui ont participé ?


Au-delà du fait que 2 000 fans n'apportent pas grand chose à une campagne, je reste persuadée que la petite communauté de copines que j'ai grace à Facebook depuis des années y a joué pas mal. Créatrices ou clientes de la première  heure, j'étais heureuse de ne pas trouver que de la famille (même si j'ai la chance qu'elle soit nombreuse) et leurs dons et partages ont été très appréciables.
J'avais mis en place un concours lors de la présentation de la campagne, pour essayer d'attirer de potentiels contributeurs.
En toute sincérité, il n'y a que 4 personnes que je ne connaissais pas du tout qui ont participé à la campagne, mais beaucoup d'autres que je ne connais que virtuellement.

​Essayer d'attirer du monde

Quelles ont été les contreparties proposées ?


J'ai beaucoup scruté les collectes qui avaient le même but que moi (et même les autres d'ailleurs), et certains, proposaient des contreparties immatérielles et plutôt mini rikiki à mon avis -> du genre : 30€ pour un café et un bisou. Ce n'est pourtant pas pour cela qu'ils n'ont pas réussi, et tant mieux pour eux d'ailleurs.
Mais, dans mon cas, j'ai préféré "offrir" quelque chose d'assez juste en fonction du don. J'imagine, que c'est comme si d'un coup d'un seul, tous les participants étaient venus dévaliser ma boutique, tous en même temps. Ce qui m'aurait tout autant permis de récolter cette somme (les frais Ulule en moins...). Enfin, moi je le vois comme ça et je ne m'imaginais pas leur proposer des contreparties que je trouve "injustes".

J'ai proposé des bijoux (5€ moins chers que dans la boutique en ligne). Je ne voyais pas comment faire une campagne sans les inclure dans mes contreparties. Au contraire, cela permettait le TEST pour ceux qui n'en avaient pas encore ! J'ai créer quelques modèles pour l'occasion, afin de pouvoir proposer des petits prix et des nouveautés.

J'ai choisi d'"offrir" un seul bijou par pallier. En fonction des dons, le bijou avait une valeur plus élevée ou non. Les palliers les plus couteux, se sont vu attribuer plusieurs bijoux par contre.
J'ai proposé un pallier débutant à 1€, mais personne n'a voulu ou osé. Les dons les plus bas étaient de 10€, j'aurais donc du opter pour un premier pallier à 10€. Mais, plus bas (dernier paragraphe) je vous explique pourquoi le pallier à 1€ est utile :)

Les palliers les plus choisis étaient de 15€ (bracelet) et 25€ (paire de boucles).


​ Bracelet 15€

​ Boucles d'oreille 25€

T'y es tu retrouvée avec les contreparties proposées ?


Il y a des personnes qui font des dons et ne veulent rien en contrepartie, et d'autres a qui on envoie un mail pour avoir plus d'infos pour créer et puis... personne ne répond.
Il y a d'autres personnes aussi qui ne voulaient pas les contreparties proposées, et préféraient d'autres déjà en stock (ça c'est encore plus chouette, surtout quand ce sont des bijoux de vieilles collections).


Une fois la collecte réussie, je me suis rabattue sur Amazon et les fins de série et profité des soldes et d'un parrainage sur MOO pour la pub, pour m'y retrouver. Et, je n'ai pas pu faire la mise à jour du site, donc encore là, ça a été de l'économie (sans vraiment l'être)

Donc si on totalise tout ça, on peut dire que je m'y suis retrouvée oui, mais les économies ont finalement été investies dans les matières premières, car j'avais visiblement mal estimé cette partie là.

Niveau timing, là j'étais complètement perdue. J'ai personnalisé chaque commande, soit près de 50, alors il a fallu que je tienne à jour quelques listes pour ne pas me perdre.
J'avais annoncé qu'elles seraient sous le sapin pour Noël, alors il fallait absolument que je m'active, mais même en prévoyant les envois assez tôt avant Noël, il y a eu les aléas de la Poste... Je n'avais pas prévu ce point !

​C'était stressant et la famille proche est passée en second plan ! J'ai vraiment apprécié les "tinquiète, je ne suis pas pressée !"


Toujours remercier chaque contributeur, ou partageur !

Avant le lancement de la campagne


  • Durant plusieurs mois j'ai préparé ma campagne, j'ai établi un planning de choses à faire dans l'ordre, même si je n'ai pas pu le suivre jusqu'au bout, (à cause d'un emploi pris en cours de campagne).

  • J'ai épluché les sites, blogs, qui parlent du crowdfunding, ainsi que le forum d'Ulule. Je suis allée visiter des tas de campagnes, sur toutes les plateformes confondues, même si elles n'avaient pas focrément le même thème que le mien. J'ai pioché les idées.  

  • Je me suis inscrite à la formation gratuite d'Ulule, c'est une vidéo d'1h30 en ligne, j'ai noté des tas de choses que je savais pour certaines, mais que j'ai appris pour d'autres. Je l'ai trouvé très utile.

  • J'ai parlé de mon projet à ma famille/amis, expliqué 5 fois de suite parfois ! Ils m'ont été de bon conseils, avec leurs suggestions. Puis au moins, ils n'ont pas été pris au dépourvu le moment venu
 
  • Je ne saurai vraiment pas vous guider sur la date de début. J'avais réfléchi au fait que ce ne soit pas en milieu de mois, pour le salaire, pendant les vacances scolaire, ou au moment des soldes, des impots, ou au moment des fêtes... Très compliqué le calendrier. Mais, il parrait qu'il vaut mieux la commencer un début de semaine et la terminer un jeudi ou vendredi... Je vous aide vachement là. Puis, j'ai choisi une emplitude de 45 jours, j'avais peur de ne pas avoir assez de temps sinon.
 
  • Une fois mon projet plus abouti, j'en ai parlé sur le blog, en expliquant en quoi consiste le crowdfunding et ce que je comptais faire de ma collecte, quand, comment... Voici l'article, apparemment c'était très clair :) Puis, j'ai envoyé une newsletter  aux abonnés du blog et partagé l'article sur les réseaux. 
 
  • J'ai écouté attentivement les conseils de mon accompagnatrice sur Ulule, par mail. Eléonore, a été merveilleuse, à l'écoute, de bons conseils et toujours positive quand je perdais de mon enthousiasme. Si j'avais des questions, elle me renvoyait rapidement des liens efficaces.
 
  • J'ai préparé une vidéo de présentation et un article pour le lancement. J'ai fait avec les moyens du bord, sans "effet spéciaux", ni montage... Et un stress puissance 10 000. Je l'ai téléchargé sur Youtube, mais il a fallu que je la rende moins lourde (à vérifier suivant votre appareil enregistreur). Puis, j'ai téléchargé la vidéo directement sur Facebook en suivant, apparemment, il ne vaut mieux pas partager directement celle de Youtube. Si vous en avez la possibilité, écrivez sur votre vidéo ce que vous racontez. J'aurai voulu le faire, car c'est vrai que je ne mets jamais le son quand je regarde une vidéo, et je pense que cela peut être utile.
 
  • Pour créer ma campagne, l'équipe Ulule a du valider mon projet (savoir s'ils l'estimaient valable) dans un premier temps, puis valider ma page dans un second temps. Ils n'hésiteront pas à vous la faire modifier tant qu'elle ne comportera pas tout ce qu'il faut. Elle se modifie autant de fois qu'on le souhaite, il ne faut juste pas oublier d'enregistrer. Si votre page n'a pas besoin d'être modifier et qu'Ulule n'a rien à redire, en moins d'une semaine elle peut être active. Une fois la campagne en ligne, les contreparties ne sont plus modifiables !!!!

​Faire une vidéo de 2minutes maxi

Durant la campagne


  • Au lancement de la campagne, Ulule demande 5 contributeurs rapidement pour que la page soit visible en publique. Alors, je n'ai pas hésité à prendre ma CB, celle de mon mari, de ma soeur... pour faire 5 petits dons d'1€ afin que ma campagne soit rapidement visible et "partageable".
 
  • Une fois la campagne en ligne, j'ai envoyé un mail à ma famille proche, mes cousins que je n'avais pas vu depuis des années, amis proches, moins proches, collègues, anciens collègues, même ceux qui étaient déjà au courant. IMPORTANT ---> J'ai personnalisé les mails, même si les infos se ressemblaient beaucoup : Lien vers la campagne, date, somme, pourquoi faire... J'ai préféré tout rappeler dans mon mail, car tout le monde n'avait pas forcément lu l'article prévu en amont. Sans oublier d'indiquer qu'il peut/doit partager, en parler autour de lui et que même la plus petite somme serait d'une grande aide. Certains vous répondront, qu'il vous faudra les relancer... Ne faites pas comme moi, faites le s'ils ne reviennet pas d'eux même ! Je suis très mauvaise pour ça ! D'autres vous diront que ce n'est pas le moment, remercier les quand même car en général, ils partageront   votre campagne dans la foulée, et c'est déjà énorme.
 
  • J'ai animé la campagne. Durant plusieurs semaines, il m'a fallu donner envie aux gens sans jamais devenir "une vraie relou". J'ai trouvé ce travail tellement compliqué. J'avais l'impressin de toujours rabacher, quémander. On m'a certifier que non, que je la menais plutôt bien cette campagne, alors je n'ai pas baissé les bras, et j'ai essayé de trouver de quoi l'animer au mieux. J'ai partagé mon atelier (photos + vidéo), ma soeur m'a aidé pour mon portrait chinois (vidéo), et j'ai listé 25 choses sur moi. Et tout cela je l'ai rebalancé dans mes news sur Ulule, sur les réseaux et newsletter à chaque fois.

Présentation de mon lieu de travail

En résumé


Ce fut fastidieux !
Si vous n'avez pas trop de temps à consacrer à une campagne, vous risquez de ne pas dormir beaucoup.
Ne vous dites pas qu'il n'y a que les autres qui peuvent y arriver, la preuve... J'y suis arrivée, alors qu'il y a un an, je jalousais celles/ceux qui avaient le courage de se lancer dans un tel projet, tout ça, parceque j'avais peur que mon projet ne donne pas envie et tombe à l'eau.
Ne baissez pas les bras, il y a toujours pleins de gens à votre écoute et préts à vous donner un coup de pouce.

Sur ce... Belle campagne à ceux qui se lanceront dans cette chouette aventure :)